Menu
  • Le flux RSS de ce compte twitter ne semble pas disponible pour le moment.

Suivre @EcommeENFANTS sur Twitter.

christmas-tree-565356_1280

Mon beau sapin de Noel, d’où viens -tu ?

Mon beau sapin, d’où viens -tu ?

En ces périodes de fêtes, chaque maison arbore fièrement son sapin de noel. Que ce soit un épicéa ou un nordman, voire un arbre artificiel,  il est paré selon les goûts de guirlandes, de boules multicolores ou de décorations lumineuses,  pour la grande joie des petits et des grands. Retour sur une tradition qui perdure au travers des siècles.

 

Païenne pour certains, gauloise ou germanique pour d’autres, l’origine du sapin de Noel n’est pas clairement établie.Une certitude toutefois : c’est au XIIe siècle que l’on trouve sa trace en Alsace sous la forme de branches coupées quelques jours avant Noel. Mais Il faudra attendre la deuxième partie du XVIe siècle  pour que ce conifère soit utilisé dans son ensemble et devienne officiellement « l’arbre de Noël ». A l’époque, il est décoré de pommes, de roses en papier de diverses couleurs et de confiseries. Le courant de la Réforme aidant, le petit arbre fait son chemin, les protestants le préférant de loin à la crèche, pour célébrer la naissance de Jésus.Les XVII et XVIIIe siècles voient l’apparition du premier sapin illuminé,  grâce à  l’utilisation de petites bougies. On place également à sa cime l’étoile de Béthléem, qui a servi de guide aux Rois mages.

En 1738, révolution au palais : l’épouse de Louis XV, Marie Leszczynska, installe un sapin au château de Versailles. C’est encore une femme, la duchesse d’Orléans qui fera décorer cet arbre aux Tuileries cents ans plus tard. Outre Atlantique, le prince Albert, époux de la reine Victoria, l’introduit au palais de Buckingham la même année.

Tout se précipite après la guerre de 1870, où de nombreux habitants fuient l’Alsace Lorraine emportant dans leurs bagages la tradition du sapin de Noël. Dès lors, elle n’est plus l’apanage des bourgeois et aristocrates mais gagne tous les milieux sociaux.

L’arbre trône désormais dans  les salons, avec des sphères de différentes tailles pendues à ses branches.Car depuis l’ hiver 1858, suite à une pénurie de pommes, un artisan souffleur du département de la Moselle a eu l’ingénieuse idée de les remplacer par des boules rouges puis de toutes les couleurs. Magique, non ?  

Joyeux Noël

Maryse Damiens

E COMME ENFANTS

18
décembre

Téléphone :
01 46 21 10 97
(prix d'un appel local)