Menu
  • Le flux RSS de ce compte twitter ne semble pas disponible pour le moment.

Suivre @EcommeENFANTS sur Twitter.

La réforme des allocations familiales

La réforme des allocations familiales

Après de nombreux revirements, le gouvernement a arrêté une position dans le cadre du PLFSS 2015 : la modulation des allocations familiales de base sous conditions de ressources. Quel impact pour les familles, dans le projet présenté au Parlement ? Décryptage de Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales.

 

Les allocations familiales de base seront diminuées par DEUX pour les familles biactives :

  • ayant deux enfants avec un revenu net supérieur à 6.000 €  et seront dorénavant de 64.67€ par mois au lieu de 129.35€ par mois.
  • ayant trois enfants avec un revenu net supérieur à 6.500 €  et seront dorénavant de 147.52€ par mois au lieu de 295.05€ par mois.
  • ayant quatre enfants avec un revenu net supérieur à 7.000 €  et seront dorénavant de 230.99€ par mois au lieu de 460.77€ par mois.

Les allocations familiales de base seront diminuées par QUATRE pour les familles biactives :

  • ayant deux enfants avec un revenu net supérieur à 8.000 €  et seront dorénavant de 32.34€ par mois au lieu de 129.35€ par mois.
  • ayant trois enfants avec un revenu net supérieur à 8.500 €  et seront dorénavant de 73.76€ par mois au lieu de 295.05€ par mois.
  • ayant quatre enfants avec un revenu net supérieur à 9.000 €  et seront dorénavant de 115.19€ par mois au lieu de 460.77€ par mois.

 

Ces dispositions seront applicables dès le 1er juillet 2015. Qu’en est-il des autres dispositions annoncées les dernières semaines ?

Les aides à la garde d’enfants à domicile (Complément du Libre Choix du Mode de Garde) ne seront pas modifiées, le gouvernement abandonnant l’idée de créer une quatrième tranche de revenus et de diminuer l’aide par deux.

La prime de naissance du deuxième enfant, déjà conditionnée aux ressources, ne sera pas divisée par trois et elle reste inchangée.

De même l’âge de majoration des allocations familiales reste à 14 ans et ne sera pas porté à 16 ans comme annoncé précédemment.

Retrouvez l’interview de Marisol Touraine dans Metronews, ainsi que le communiqué de presse du Ministère des affaires sociales sur le site du gouvernement.

20
octobre

Téléphone :
01 86 48 10 44
(prix d'un appel local)