Menu

Suivre @EcommeENFANTS sur Twitter.

colonies de vacances

Première colonie de vacances

Première colonie de vacances, … est-ce le bon moment ?

 

La « colo », « Colonie de Vacances », rebaptisée centre de vacances et de loisirs puis accueil collectif de mineurs constitue souvent la première expérience de séparation familiale. Avant de laisser partir votre petit vacancier au bord de la mer ou en pleine campagne, voici quelques questions essentielles à vous poser.

 

 

Votre enfant est-il prêt à partir loin de vous ?

C’est en l’observant au quotidien que vous pourrez répondre à cette interrogation. Accepte-t-il facilement de dormir en dehors de sa maison ? Chez ses grand-parents ? Chez un camarade d’école ? Est-il sociable, a-t-il beaucoup de copains ? Est-il à l’aise avec les adultes ? Sait-il s’adapter à une situation nouvelle sans trop de pleurs et de cris ? Si vous cumulez les oui, toutes les chances sont réunies pour que le séjour se passe bien. A vous, de votre côté d’être prêt(e) à le laisser partir à l’aventure. A l’encourager si besoin est. Sinon, mieux vaut remettre l’expérience à plus tard !

 

Comment trouver une « bonne » colo ?

Le plus simple est de contacter d’autres parents qui ont déjà envoyé leur enfant en colo ! Votre entreprise ou la mairie peuvent également vous fournir des adresses d’organismes avec lesquels ils travaillent régulièrement. Une fois la colo choisie, renseignez-vous auprès du directeur de l’encadrement mis en place. Sachez que les normes en vigueur exigent un animateur pour huit enfants de moins de 6 ans et un pour douze enfants de plus de 6ans, et tous titulaires du BAFA.

En ce qui concerne l’hébergement, préférez des petites structures plutôt que des grands établissements. Votre enfant s’y sentira plus à l’aise. Malgré ce que l’on croît, ce n’est pas la multitude d’activités qui va faire qu’une colo est meilleure qu’une autre mais bien l’accompagnement de l’enfant.

Trucs et astuces pour bien choisir une première « colo » :

Pour sa première fois, surtout s’il est petit, prévoyez une « colo » au maximum d’une semaine.

Si vous en avez la possibilité, organisez-vous pour que votre enfant puisse partir avec des copains – copines d’école ou de square …

Participez aux réunions d’information organisée par l’organisme ; cela vous permettra de rencontrer d’autres parents et de mieux gérer votre stress.

Si vous avez conservé des photos de vos premières colos (celles dont vous gardez un bon souvenir :-)) parcourez l’album avec lui et racontez-lui des anecdotes

Pour les plus grands, choisissez un séjour à thème qui le passionne : cirque, surf, archéologie, …

 

Faut-il préparer la valise avec lui ?

Aidé(e) de la liste fournie par la colo, vous pouvez faire ensemble son bagage. Une bonne façon de lui expliquer ce dont il a besoin pour ses activités sur place et le responsabiliser dans l’organisation de ce voyage. Au préalable, pensez à étiqueter toutes ses affaires. Vous n’êtes pas sûre qu’il saura les retrouver à coup sûr ! Surtout, mettez dans sa valise avec lui les objets qui lui sont chers : son doudou, sa peluche, sa dernière collection, un vêtement qu’il aime particulièrement … Pensez à joindre un appareil photo jetable pour qu’il immortalise ses premières vacances sans vous. Et suivant son âge ajoutez un peu d’argent de poche pour qu’il puisse s’acheter des bonbons ou rapporter un petit souvenir.

 

Trucs et astuces :

Pour le doudou, proposez-lui un « doudou de vacances » … de manière à éviter le drame s’il le perdait

Le bagage doit être léger, adapté à votre enfant et aux activités. N’oubliez pas que c’est lui qui va le porter !

Pour les étiquettes, finie la corvée de la couture ! Plein de sites internet proposent des étiquettes personnalisées et rigolotes, facile à mettre (signoo.fr / www.ludilabel.fr / www.nominette.fr / etc.)

 

Comment gérer le jour du départ ?

Pas question de vous effondrer sur le quai de la gare ou devant l’autocar. Si votre enfant vous voit calme et souriant(e), il partira le cœur léger. Essayez de parler avec d’autres parents, rapprochez-vous d’enfants qui ont le même âge que le vôtre et faites-leur faire connaissance…Cela vous aidera à passer cette étape cruciale.

Pensez à ne pas courir le jour du départ, à ne pas être en retard, coincé(e)s dans les embouteillages, … Si vous êtes stressé(e)s ou en panique, le départ risque d’être difficile pour votre enfant.

Trucs et astuces :

On arrive un peu en avance pour prendre le temps de discuter avec l’équipe et les animateurs, rencontrer d’autres parents et permettre aux enfants de sympathiser avant le départ

La veille du départ, préparez un « moment » en famille : dîner au restau ou au McDo, sortie, etc.

Donnez-lui toutes les informations nécessaires sur son séjour : allez voir l’emplacement et les environs sur Google Earth, expliquez-lui les activités qu’il va faire, donnez-lui la brochure de l’organisateur afin qu’il puisse la consulter, …

 

Doit-on téléphoner tous les jours pour avoir des nouvelles ?

Selon les colos, vous avez droit à un créneau horaire pour appeler votre petit vacancier. A vous de constater s’il est content ou non d’entendre votre voix. Certains enfants peuvent être encore plus malheureux après un appel de leurs parents.

 

Que doit contenir le courrier ?

Des choses simples, des anecdotes, des petites histoires que vous écrirez sur une jolie carte postale par exemple. Zappez tout sentiment négatif, du genre « tu nous manques beaucoup … ». Surtout dites-lui bien que vous êtes fier(e) de lui, qu’il est un grand garçon ou qu’elle est une grande fille.

Trucs et astuces :

Vous pouvez mettre dans sa valise un courrier pour chaque jour de colo, avec la date sur l’enveloppe à laquelle il doit l’ouvrir, genre jeu de piste ; petite carte postale rigolote, anecdote, blague, etc., ce qui ne vous empêche pas de poster du courrier pendant le séjour.

 

Que faire si la colo ne s’est pas bien passée ?

Incitez votre enfant à en parler ! Dédramatisez cette mauvaise expérience en expliquant que cela est arrivé à son meilleur camarade ou que son papa au même âge a connu des problèmes identiques. Dans des cas plus graves, il est nécessaire que votre petite fille ou petit garçon soit entendu, compris, rassuré.

 

Maryse Damiens

E COMME ENFANTS

 

Bon à savoir

Pour plus de 70 % des enfants, les amitiés créées en colo sont une priorité bien avant les activités proposées.

 

Pour aller plus loin

Psychologie – Leur première colo

Grandir avec Nathan – Réussir sa première colo

Un peu d’histoire sur les colonies de vacances

Le Monde – Les colonies de vacances, réalité dès 4 ans

Parents – La première colonie de vacances

 

Et pour rire un peu des expériences des autres, l’un de nos blogs préférés de papa, Till The Cat

(à suivre sur Twitter et sur Facebook)

Faut-il leur confier un appareil photo jetable ou numérique ?

Le départ = comme le string de Kate Moss sur les fesses de Magloire

Sortie scolaire : l’étiquette du père stressé

 

12
juin