Menu
e-enfants-twitter-jobs

Quel mode de garde choisir pour la rentrée ?

Quel mode de garde choisir ?

Les vacances sont à peine commencées que vous vous projetez déjà à la rentrée prochaine avec le sempiternel casse-tête à régler : qui va s’occuper de mon enfant ? Si les propositions de garde sont nombreuses, elles doivent néanmoins s’accorder à vos critères éducatifs, horaires et financiers.

Tour d’horizon des solutions qui s’offrent à vous.

 

Vous avez besoin d’un mode de garde à temps complet ?

 

Vous avez une activité professionnelle à plein temps et un enfant de moins de trois ans à faire garder ? Différents modes d’accueil sont envisageables, collectifs, individuels, parentaux ou privés. Pesez bien le pour et le contre avant de vous décider

 

La crèche collective

Administrée par les mairies ou les départements, privée ou publique, elle est sous la responsabilité d’une puéricultrice et accueille des petits de deux mois et demi à quatre ans.

Ses avantages : Tout est adapté aux besoins de votre enfant, tant au niveau des locaux, de la sécurité que des activités proposées.

Ses inconvénients : Les horaires sont fixes et peuvent ne pas s’adapter forcément aux vôtres. De surcroît, si votre enfant est malade (et c’est souvent le cas en collectivité), la directrice peut juger bon de le consigner à la maison.    

Son coût : Il est proportionnel à vos revenus.

Bon à savoir : Avec ce type de garde, vous ne toucherez aucune aide directe de la Caisse d’allocations familiales, puisqu’elle subventionne déjà en partie ces établissements. En revanche, si vous cumulez une garde à domicile en sortie crèche, vous pourrez bénéficier en plus d’une aide de la CAF, le Complément du Mode de Garde (de 610 à 843 € par mois selon vos revenus).

 

L’assistante maternelle agréée

C’est une professionnelle qui accueille à son domicile jusqu’à quatre enfants âgés de moins de six ans.    

Ses avantages : Votre enfant évolue dans un cadre familial sécurisant.

Ses inconvénients : Là encore, en cas de maladie, vous devrez trouver une solution de remplacement. L’assistante maternelle est également libre de choisir ses dates de vacances et vous devrez les faire coïncider avec vos congés !

Son coût : la rémunération de base comprend un salaire horaire minimum auquel s’ajoute une indemnité d’entretien (jeux et matériel d’éveil, quote-part d’eau, d’électricité, alimentation, etc.).

Bon à savoir : vous bénéficiez, sous conditions de ressources, d’une aide financière mensuelle de la CAF, sous la forme d’un « complément de libre choix du mode de garde » (CMG), variable en fonction de l’âge de votre enfant et de vos revenus. Il permet notamment de prendre en charge une partie de la rémunération de votre assistante maternelle et la totalité du montant des cotisations sociales.

Pour calculer le coût de votre assistante maternelle, rendez-vous sur le site de la PAJEMPLOI

 

La garde à domicile

La personne que vous choisissez est sous votre responsabilité et vous devenez son employeur. Vous pouvez aussi recruter votre garde d’enfants via une structure appropriée, qui sélectionnera les candidats pour vous et vous soulagera de la gestion administrative.

Ses avantages : votre enfant reste dans un univers qu’il connait bien. De votre côté, vous n’aurez aucun trajet à prévoir. Au niveau des horaires, c’est certainement la formule la plus souple.

Ses inconvénients : la formule est coûteuse, sauf en garde partagée, où le coût peut même être inférieur à celui de la crèche collective. L’idéal est de trouver une autre famille pour partager les frais.

Son coût : En 2016, d’après la convention collective, le salaire horaire brut est de 9,98 euros. Pour 40 heures travaillées par semaine, en garde simple, comptez donc 1.736 euros bruts.

Vous pouvez bénéficier, à l’instar d’une garde chez une assistante maternelle, du CMG. Il peut vous aider à assumer une partie du salaire de votre employée et 50 % des cotisations sociales, le tout sous conditions de revenus, et en fonction de l’âge de l’enfant gardé. En garde partagée, le salaire de votre nounou est divisé entre les deux familles, mais vous percevez toujours les mêmes aides.

Ce mode de garde devient alors très compétitif.

Vous bénéficiez également d’un crédit d’impôt de 50 % de votre dépense nette.

 

La crèche parentale 

C”est une structure gérée par une association de parents, et soutenue par des professionnels de la petite enfance.       

Ses avantages : Vous êtes directement impliqué, à raison d’une demi-journée de garde par semaine. L’ambiance est familiale et les horaires plus souples qu’à la crèche collective.

Ses inconvénients : La nécessité d’être disponible

Son coût : Il est calculé en fonction des revenus. Comme les subventions pour les crèches parentales restent faibles, le coût peut parfois être élevé.

 

Et encore …

  • La micro-crèche : pour une capacité de 10 enfants maximum
  • Les crèches d’entreprises ou interentreprises : pour les enfants du personnel d’établissements publics ou privés.
  • Les jardins d’enfants : pour les petits âgés de 2 à 6 ans, avec des horaires semblables à la crèche collective.

 

Vous avez une place en crèche ou chez une assistante maternelle et votre enfant est malade ? E COMME ENFANTS est à votre disposition pour vous trouver un mode de garde temporaire et en urgence pour garde votre enfant à votre domicile pendant 1, 2 ou 3 jours et vous permettre d’assurer vos réunions et rendez-vous professionnels ! N’hésitez pas à nous contacter !

 

Vous avez besoin d’un mode de garde à temps partiel ?

Votre travaillez à temps partiel, ou à votre domicile et vous désirez une structure d’accueil souple. Vous souhaitez tout simplement que votre enfant ne reste pas toute la journée ou toute la semaine chez son assistante maternelle ou à la crèche et soit pris en charge par une personne de confiance. A qui s’adresser ?

 

Les halte-garderies :

C’est un mode de garde occasionnel ou régulier, généralement par demi-journée.

Ses avantages : l’enfant est accueilli par un personnel qualifié

Ses inconvénients : les repas ne sont pas forcément assurés.

Son coût : il varie en fonction des revenus de la famille.

 

La nounou ou la baby-sitter :

En fonction de l’âge de votre enfant, un(e) professionnel(le) diplômé(e) ou avec expérience ou un(e) étudiant(e), une mamie s’occupera de votre enfant sur une journée ou demi-journée à votre domicile.

Ses avantages : Votre enfant est partiellement chez lui, dans son univers. Elle va partager les activités de votre enfant selon vos consignes.

Ses inconvénients : Lorsque vous faites appel aux petites annonces, elle est souvent sans qualification. Il vaut mieux vous adresser à une agence spécialisée qui vous trouvera un profil fiable, adapté à l’âge et aux besoins de votre enfant.

Son coût : 8,65 euros nets de l’heure en moyenne, auxquels il faut ajouter les cotisations sociales. Si vous passez par une structure agréée, à condition de l’employer un minimum de 16 heures par mois, vous aurez éventuellement droit à une aide de la CAF (Complément du Libre Choix du Mode de Garde), ainsi que le crédit d’impôt à hauteur de 50 % de votre dépense nette.

N’hésitez pas à contacter l’agence E COMME ENFANTS la plus proche de chez vous, qui vous renseignera sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

 

Votre enfant est à l’école …. Quel mode de garde choisir ?

 

Votre enfant a grandi. Mais le problème de la garde n’est pas solutionné pour autant. Qui va aller le récupérer à l’école, l’aider dans ses devoirs ? Qui va assurer l’accompagnement du mercredi à son activité sportive ou culturelle ? Qui va le garder pendant les vacances scolaires (toutes les 6 semaines) ou lorsqu’il est malade ?

 

La baby-sitter ou la nounou

Dans les deux cas, elles sont les seules à vous proposer une garde à la carte. A elles le goûter, les sorties au square, le suivi des devoirs, la participation aux jeux, la préparation du bain, du repas…

Pour votre tranquillité d’esprit, renseignez-vous auprès d’une agence de garde d’enfants agréée par l’Etat pour dénicher la perle rare. A cela plusieurs raisons : cette entreprise vous trouve une personne qualifiée près de chez vous, vous assure un remplacement en cas d’absence et vous décharge de toutes les contraintes et formalités d’employeur.

Son coût : Le coût est fonction du nombre d’heure dont vous aurez besoin et de l’âge de votre enfant le plus jeune gardé. En effet, vous avez droit jusqu’au 6 ans de votre enfant le plus jeune à une aide de la CAF, le Complément du Libre Choix du Mode de Garde (de 305 à 421 € par mois pour les enfants entre 3 et 6 ans, et de 610 à 843 € par mois si vous avez en plus un petit de moins de 3 ans gardé en même temps que votre ainé) ainsi que le crédit d’impôt de 50 %.

Renseignez-vous auprès de l’agence E COMME ENFANTS la plus proche de chez vous qui vous réalisera, sur simple demande, une simulation financière avec les aides auxquelles vous pouvez prétendre en fonction de votre situation.

 

Maryse Damiens

E COMME ENFANTS

 

 

Urgence enfant malade !

Pas de panique, il existe des solutions. Tournez-vous vers votre baby-sitter régulière, ou vers E COMME ENFANTS, qui va vous trouver immédiatement une professionnelle de son équipe résidant près de chez vous et qui fera le relais.

 

Garde d’enfants et crédit d’impôts, vous y avez droit !

Les parents qui font garder leur enfant âgé de moins de 6 ans à l’extérieur de leur domicile (crèches, assistantes maternelles, halte-garderie, centre de loisirs) bénéficient d’un crédit d’impôt à hauteur de 50 % des sommes versées (salaires + cotisations sociales, déduction faite des aides de la CAF.), retenues dans la limite de 2.300 euros par an et par enfant, soit 1.150 euros maximum.

Pour une garde à domicile, qu’elle soit à temps plein ou à temps partiel, régulière ou non, l’avantage fiscal est égal à 50% des dépenses prises en compte, dans la limite de 20.000 euros la première année puis de 13.5000 euros (si vous avez 1 enfant) ou 15.000 euros (si vous avez 2 enfants et plus), soit un CREDIT D’IMPOT qui peut aller jusqu’à 7.500 € par an … et qui perdure au-delà du 6e anniversaire de votre enfant ! Pour plus de renseignement, cliquez ici.

Pour plus de renseignement n’hésitez pas à consulter les sites internets officiels et à nous demander un devis et une information sur les aides.

– CAF : www.mon-enfant.fr

PAJE  

Complément du Libre Choix du Mode de Garde

12
juillet

Téléphone :
01 46 21 10 97
(prix d'un appel local)