Menu

Suivre @EcommeENFANTS sur Twitter.

baby-1151351_1280

Le sommeil des enfants

Votre enfant dort-il bien ?

 

Après l’alimentation et trouver un mode de garde, le sommeil des enfants est un sujet important pour les parents.

Garant de leur bonne santé lors des premières années de vie, voire de leurs succès scolaires ultérieurement, il doit s’appuyer sur certaines règles pour être totalement bénéfique et durable.

Le sommeil de l’enfant se construit et s’organise dès la période fœtale. Son développement est très rapide puisque les principales caractéristiques du sommeil de l’adulte apparaissent dans les deux premières années de la vie. Petite revue des différentes étapes …

 

Un bon sommeil se prépare dès les premiers mois

Si vous voulez vous prémunir de mauvaises nuits, habituez rapidement votre bébé à s’endormir tout seul dans son lit, sans votre présence à ses côtés. Faites du moment du coucher et de l’endormissement un moment de calme et de plaisir.

Ainsi, s’il se réveille la nuit, il pourra se rendormir facilement, sans que vous soyez obligé(e) de le prendre dans vos bras (voire dans votre lit), le calmer, le bercer et… essayer vous-même de retrouver le sommeil !

 

On n’oublie pas : on couche toujours un nourrisson et un bébé sur le dos, dans une chambre non surchauffée (18° / 19°), sans couverture ni drap (éventuellement une gigoteuse), et les peluches sont en dehors du lit, éventuellement au pied du lit.

 

Le sommeil à l’heure de l’école maternelle

Votre enfant vit désormais à un rythme différent : il partage sa journée avec des petits camarades de son âge et ne vous retrouve bien souvent que le soir. Les retrouvailles vont constituer un moment nécessaire et privilégié. S’il vous réclame au moment du coucher, prévoyez de rester un peu plus longtemps pour lui lire une histoire ou lui faire raconter sa journée. Cela lui offrira une transition douce et paisible avant de s’endormir … mais toujours dans son lit !

 

Le sommeil pendant le primaire

Votre enfant a envie d’être de plus en plus autonome, de là à décider de l’heure du coucher il n’y a qu’un pas ! Surtout ne cédez pas à tous ses désirs.

Tout au plus, vous pouvez lui accorder de veiller un peu plus tard s’il n’a pas école le lendemain. Il a encore besoin de dormir tout son soûl, d’autant qu’il ne fait plus la sieste comme à l’école maternelle. Faites-lui faire ses devoirs avant le diner, ce sera plus profitable pour votre enfant et plus facile pour vous. En fin de journée, surtout après le dîner, bannissez toute forme d’écran et préférez des activités plus calmes comme le dessin ou la lecture. Son sommeil n’en sera que meilleur !

 

Le sommeil au collège

Difficile d’imposer à un ado des heures de coucher !

Essayez de l’obliger à éteindre sa lumière vers 22 heures et pas au-delà lorsqu’il a cours le lendemain ! Sinon il va accumuler une dette de sommeil qu’il tentera de récupérer le week-end, mais sans succès.

Limitez les activités extra-scolaires pendant la semaine (surtout si elles se terminent tard, cela décalerait l’heure du coucher) et renvoyez-les sur le week-end.

Et surtout, pas d’écran et pas de portable au moment de se coucher ! Et les textos attendront demain matin ! Soyez ferme sur ce sujet, au risque de retrouver votre ado à 4h du mat’ en train de discuter avec ses copains / copines ☹

 

Le sommeil en vacances

Sitôt l’école terminée, votre enfant a envie de profiter des soirées comme un « grand » et se lever quand bon lui semble. Rien ne s’y oppose !

Il a besoin de dormir et de récupérer. Cependant si ses journées sont bien remplies, ne le laissez pas veiller plus que de raison. Son sommeil peut s’en ressentir.

Globalement, respectez le rythme de votre enfant, ne le bousculez pas et conservez toujours les mêmes rituels de coucher (lire une histoire, …) mais avec des horaires décalés.

Ne modifiez pas radicalement les rythmes de repos et de sommeil des enfants et votre bébé. En vacances comme durant l’année, ils ont besoin de beaucoup dormir …et puis … pensez au retour, ! S’ils sont trop décalés, à la rentrée, il faudra tout recommencer !

Quelques jours avant la rentrée, reprenez les choses en main. Avancez l’heure du coucher mais également celle du réveil ! Et c’est toute la famille qui doit montrer l’exemple !

 

 

Maryse Damiens

E COMME ENFANTS

 

Combien d’heures de sommeil sont nécessaires pour un enfant ?

Avant 3 ans :  14 heures de sommeil en moyenne (il y a des petits et des gros dormeurs)

De 3 à 5 ans :  environ 12 heures sur 24 (sieste comprise).

Entre 5 et 10 ans : de 10 à 12 heures par nuit

De 10 à 12 ans : environ 10 heures

Au-delà, la durée de sommeil se raccourcit pour atteindre 8 heures à l’âge adulte.

 

Que se passe t’il pendant le sommeil d’un enfant ?

Le sommeil permet que les hormones de croissance soient sécrétées. Ces dernières sont indispensables au bon développement de l’enfant et elles sont sécrétées pendant la nuit.

Le sommeil paradoxal correspond à 50 % du temps de sommeil d’un enfant. Durant cette phase assez longue, le système nerveux de l’enfant va se développer.

 

Mon enfant dort peu / ne veut pas dormir … Trucs et astuces

– C’est une évidence : pas d’écran, pas de télé après le dîner.

– La chambre est un endroit de calme, de repos, jamais de punition.

– On ritualise le coucher et l’endormissement, par exemple en disant « Bonsoir » à toute une série d’objets, de jouets, etc.

– Si l’enfant ne veut pas s’endormir dans le noir complet, on laisse une petite veilleuse, on projette des étoiles au plafond, on met de la musique douce, etc.

– Avez-vous pensé à réduire la durée de la sieste ? à la supprimer ? certains enfants, petits dormeurs, n’ont plus besoin de sieste très vite sauf à rester sur le pont tous les soirs jusqu’à minuit !

 

Quelques livres et idées pour vous aider

  • Bonsoir Lune, grand classique de Margaret Wise Brown, qui existe dans toutes les langues : Après avoir dit bonsoir à tout ce qui l’entoure, le petit lapin s’endort

bonsoir-lune

  • On imagine ensemble, avec son enfant, le début du rêve de la nuit : une ville toute en friandise, les immeubles en chocolat, la piscine menthe à l’eau, les arbres en fraise tagada, etc., ou encore un voyage dans l’espace, … L’imagination est débridée, tout est possible puisque c’est un rêve ; Ensuite, à lui de fermer les yeux et de rêver la suite.

 

Pour aller plus loin :

Le sommeil de l’enfant, du nourrisson à l’adolescent Université Lyon 1 

Sensibiliser, former et informer sur le sommeil du nourrisson Université Lyon 1 

Tout savoir sur le sommeil Institut Sommeil Vigilance 

Le sommeil – Naitre et Grandir 

Dormir c’est vivre aussi – Inpes – dormir-cest-vivre-aussi-guide-du-sommeil-chez-les-enfants-de-0-a-6-ans

22
mai