Menu
Faire garder son enfant malade

L’automne, la saison des petites maladies chez l’enfant

Qui dit automne dit petites maladies chez les enfants. Premiers frimas ou virus attrapé en collectivité il n’est pas rare que les petits soient malades ou aient tout simplement le nez qui coule. Comment s’y retrouver parmi toutes les maladies infantiles ? Comment les soigner mais surtout, comme les prévenir ? Suivez nos conseils.

 

  • Le rhume

Eternuements, frissons, fatigue, mal de gorge et nez qui coule sont les symptômes les plus courants du très célèbre rhume. Il n’y a pas un virus du rhume mais bien plusieurs, ce qui explique que votre enfant puisse attraper plusieurs rhumes en peu de temps. Présent toute l’année, c’est pourtant en automne et en hiver que le rhume prolifère. Pour éviter la contagion, apprenez à votre enfant à mettre sa main devant sa bouche quand il éternue et à se laver les mains fréquemment. Côté alimentation, privilégiez les légumes frais pleins de vitamines qui aident le corps à lutter contre la maladie. Ne négligez pas les remèdes simples mais efficaces comme le lait chaud et le miel, qui adoucissent la gorge et apportent du réconfort. Si au bout de quelques jours, le rhume est toujours là, consultez un pédiatre ou un médecin généraliste.

 

  • La grippe

Contrairement au rhume, la grippe s’accompagne de fortes fièvres, de douleurs musculaires et d’une très grande fatigue. 

Si les antibiotiques sont inutiles contre la grippe, en cas de surinfection ils peuvent être prescrits par le médecin. Outre les conseils pour le rhume, laissez votre enfant se reposer et dormir le plus possible. Mais surtout consultez un médecin et ne prenez pas le risque d’attendre que ça passe, on ne plaisante pas avec la grippe.

 

  • Les otites

Entre 6 mois et 4 ans, l’otite, infection bactérienne, est très courante chez l’enfant. Douleur dans l’oreille, elle peut-être insupportable pour l’enfant qui pleure sans cesse. Là encore il faut consulter le médecin qui prescrira des gouttes auriculaire qui soulageront bien les symptômes. Prévenir l’otite passe par des conseils simples : séchez bien les oreilles de votre enfant, faites lui porter un bonnet en cas de vent froid, n’utilisez pas de coton-tiges et surtout, apprenez à votre enfant à se moucher et lavez-lui le nez avec du sérum physiologique.

 

  • L’angine

Fièvre et mal de gorge, problème pour déglutir et parfois mal de ventre, l’angine est une inflammation infectieuse des amygdales d’origine virale dans la plupart des cas. Ici encore l’hygiène et les précautions sont de mises ! Ne pas partager son verre ou sa fourchette, se laver les mains sont les conseils d’usages à respecter. Des antibiotiques peuvent être prescrits par le médecin, un spray pour la gorge soulagera la douleur et des gargarismes peuvent aider à lutter contre l’infection.

 

  • La gastro-entérite

Vomissement, mal de ventre et diarrhée sont les principaux symptômes de cette maladie très répandue en hiver. Très contagieuse, il convient de prendre des mesures d’hygiène importantes : se laver les mains est indispensable après le passage aux toilettes ou après le change et avant de toucher les aliments  sous peine de contaminer tout le monde ! L’hygiène est donc le maître mot de la prévention de la gastro-entérite. Pour en finir au plus vite et stopper la diarrhée, l’alimentation a un part importante : bananes, compotes de coing, bouillon de carotte, riz et pommes de terre sont à privilégier. Si l’enfant n’a pas faim, ne le forcez pas, tant qu’il boit suffisamment pour compenser la perte engendrée par les vomissements ou la diarrhée. Ce n’est qu’un mauvais moment à passer mais n’hésitez pas à consulter si les symptômes persistent plus de quelques jours. Attention en revanche à consulter immédiatement pour un nourrisson ou un tout petit.

 

  • La fièvre

Contrairement aux idées reçues, le plus important en cas de fièvre est de se découvrir : les bébés en couche et les autres en culotte ou slip ! On enlève la couette, on déshabille l’enfant, et on le fait boire beaucoup et très régulièrement. Surtout pas de bain si l’enfant a plus de 38°5, et ne pas laisser l’enfant s’endormir avec une température supérieure à 40°.

En cas de forte fièvre, après avoir déshabillé l’enfant,  on prend un linge humide que l’on passe doucement sur le visage, le front, les tempes et la nuque pour faire baisser la température degré par degré.

Attention en revanche à consulter immédiatement en cas de fièvre supérieure à 38°5 pour un nourrisson ou un tout petit.

 

Enfant malade et travail : comment faire ?

Difficile de prendre des jours de congés à chaque petite maladie de son enfant. La solution est certainement de le faire garder mais les collectivités refusent les enfants malades et pour cause : ils contamineraient tous les autres enfants ! E comme Enfants propose des solutions de garde pour les enfants malades. Nos nounous prendront soin de votre enfant et lui donneront ses médicaments sur votre autorisation écrire et ordonnance. Ne vous inquiétez pas, nous nous occupons de tout.

 

L’équipe E Comme Enfants

20
octobre

Téléphone :
01 46 21 10 97
(prix d'un appel local)