Menu
  • Le flux RSS de ce compte twitter ne semble pas disponible pour le moment.

Suivre @EcommeENFANTS sur Twitter.

vrai faux sur tiquettes verte et rouge

HARO SUR LES IDEES RECUES !

HARO SUR LES IDEES RECUES !

 

Bonne idée d’une amie, théorie de votre mère…. Les conseils de vos proches, aussi précieux soient-ils, ne reposent parfois sur aucune vérité scientifique. Voici dix idées reçues pour lesquelles nous vous aidons à y voir un peu plus clair.

 

  1. Votre enfant a des taches blanches sur les ongles. Il doit manquer de calcium !

Faux : D’une part, les ongles renferment de la kératine et non du calcium. D’autre part, ces taches résultent d’un traumatisme de l’ongle (un choc le plus souvent). Cela entraine un léger décollement des couches qui le composent. Lorsque l’ongle va pousser, la (ou les) taches disparaitront.

 

  1. Je ne donne pas trop de chocolat à mon enfant. Cela le constipe

Faux : Noir, au lait ou blanc, le chocolat n’est pas responsable de constipation. Certes il ne contient pas énormément de fibres, mais renferme des graisses qui ont plutôt tendance à accélérer le transit intestinal !

 

  1. Il ne faut pas mettre du beurre sur une brûlure

Vrai : Même si elle est apaisante, cette initiative peut se révéler inefficace, voire dangereuse. Si votre enfant s’est brûlé, appliquez la règle des « trois 15 » : refroidissez sa plaie sous de l’eau à 15 degrés, à une distance de 15 centimètres et pendant 15 minutes.

 

  1. Mon enfant refuse de mettre ses chaussons. Il risque de s’enrhumer !

Faux : les pieds ne constituent pas la porte d’entrée des virus ! Sachez que la contagion se fait toujours par les voies respiratoires (les éternuements) ou par l’intermédiaire des mains (contact avec une personne malade).

 

  1. Mieux vaut avoir manger un peu avant de voyager

Vrai : Si votre enfant est sujet au mal des transports, donnez-lui un repas léger, constitué de sucres lents et pauvres en graisses, une heure avant le départ. Car voyager le ventre vide, malgré ce que l’on croit, déclenche plus facilement les nausées.

 

  1. Je peux donner un biberon de lait non sucré le soir. C’est sans danger.

Faux : Les dents de votre enfant vont baigner pendant des heures dans un milieu cariogène (car le lait est naturellement sucré !) et sans que la salive puisse jouer son rôle protecteur. Car la période nocturne correspond à une forte diminution de sa production. Préférez le biberon d’eau !

 

  1. Je lui donne souvent du poisson. C’est bon pour sa mémoire

Faux : Si le poisson contient du phosphore, c’est le cas également pour la viande, le fromage, le jaune d’œuf ou les féculents. Donnez plutôt cet aliment pour ces acides gras essentiels. Quant au fonctionnement de la mémoire, il est amélioré par les vitamines, les minéraux, les oligoéléments et surtout le glucose !

 

  1. Le jus d’orange le soir est contre-indiqué, car il peut être excitant

Faux : La réputation de la vitamine C comme responsable d’insomnie n’est pas fondée, essai clinique et études à l’appui. Aucune modification de l’activité cérébrale n’a pu être enregistrée même avec des prises équivalentes à dix kilos d’orange ! Autre facteur à prendre en considération : la quantité de vitamine C. Certes, l’orange en contient mais dans des proportions moindres qu’un kiwi, du cassis ou du chou, qui eux, n’ont jamais empêché quelqu’un de dormir !

 

  1. Il ne faut pas manger de la viande midi et soir

Vrai : La viande ne doit apparaître qu’à un seul repas par jour, et de préférence le midi. Car un surplus de protéines animales fatiguerait les reins de l’enfant qui sont encore immatures.

 

  1. La consommation de fraises peut déclencher de l’urticaire

Vrai : En effet, ces fruits rouges peuvent provoquer des plaques rouges (les mêmes observées avec des orties), surtout si votre enfant en a mangé une grosse quantité. Mais la réaction n’est pas grave et ne doit pas être confondue avec une allergie. Au fil des années, cette réaction va avoir tendance à disparaître.

 

 

Maryse Damiens

E COMME ENFANTS

 

Pour aller plus loin, pour les petits mais aussi les grands :

31
mars

Téléphone :
01 86 48 10 44
(prix d'un appel local)