Menu

Suivre @EcommeENFANTS sur Twitter.

Good old Santa Claus in his house sitting next to the fireplace and Christmas tree ready for Christmas.

Faut-il le laisser croire au Père Noël ?

 

Faut-il le laisser croire au Père Noël ?

« Dis maman, il va passer par où le Père Noël, on n’a pas de cheminée ! »

« Comment il va savoir où j’habite pour me donner les jouets ? »

A ces questions délicieusement enfantines, que répondre à votre petit garçon ou votre petite fille? Lui dire la vérité, que non le Père Noël n’existe pas ou bien prolonger le mensonge, tant qu’il (ou elle) voudra bien y croire, avec sa part de rêve et de poésie ? A vous de décider !

 

Comment appréhender la présence du Père Noël ?

Difficile en cette période de l’année de ne pas croiser un bonhomme habillé de rouge et doté d’une longue barbe blanche. Qu’on le veuille ou non, le Père Noël fait partie de notre culture. Il est partout, dans la rue, dans les marchés, dans les centres commerciaux, prêt à prendre la pose avec l’enfant qui le désire. C’est le temps de la magie, de la fête, du don et de la générosité. A chaque parent de raconter sa propre histoire, à la gloire ou non du Père Noël. L’essentiel est qu’elle apporte du rêve et du merveilleux !

 

En le laissant croire au Père Noël, n’est-ce pas une façon de lui mentir ?

C’est plutôt une façon de ne pas lui dire la vérité sur tous les sujets, à l’instar des contes de fées, des cloches de Pâques, ou de la petite souris. Pour les spécialistes de la petite enfance, tous ces fausses croyances restent acceptables car « elles permettent aux plus petits d’ajouter une ferveur émotionnelle à d’importants concepts qu’ils développeront plus tard » dit le psychanalyste Bruno Bettelheim ou « de stimuler l’imaginaire et de faire passer des messages, souligne Dana Castro, psychothérapeute. Ainsi, l’enfant va -t-il comprendre la récompense et le mérite d’être sage, pour être gâté par le Père Noël. » Et de conseiller comme Anne Bacus, psychologue « d’employer le conditionnel lorsqu’on évoque son existence, comme quand on parle des héros des contes : « il paraît qu’il existerait un gros monsieur barbu, vêtu de rouge. »…

 

Jusqu’à quel âge est-il raisonnable de croire au Père Noël ?

Il n’existe pas de règle dans ce domaine. Généralement, lorsque votre enfant aura 6-7 ans, il y a fort à parier que les plus grands se chargeront de démythifier le Père Noël devant lui. Interrogé(e) forcément sur la question, vous devrez alors confirmer qu’il n’existe pas !  Pas toujours facile ! Si vous voyez qu’il est déstabilisé, demandez-lui ce qu’il en pense, ce à quoi il a envie de croire. Donnez-lui le temps de la réflexion. Et surtout, rassurez -le en lui disant qu’il continuera à recevoir des cadeaux et que Noël sera toujours un moment merveilleux !

 

Quelle va être la réaction de mon enfant lorsqu’il va s’apercevoir que le Père Noël n’existe pas ?

Si le passage de l’utopie à la réalité se fait en douceur, vous n’avez pas à vous inquiéter. En règle générale, à l’annonce de la vérité, votre enfant se sent devenir un « grand », détenteur du secret des adultes. Et si vous lui demandez de ne rien révéler à son petit frère ou sa petite sœur, il sera encore plus fier ! A méditer : Vous serez étonné(e) de constater que certains petits (déjà au courant) font semblant d’y croire encore, autant pour faire plaisir à leurs parents que pour rester encore un peu dans cette magie de l’enfance.

 

Le rôle de l’imaginaire dans le développement de l’enfant

Les enfants vivent dans un monde à mi-chemin entre le réel et l’imaginaire. Le Père Noël fait partie de cet imaginaire. Il est important pour le développement de l’enfant, pour son adaptation à la vie et aux difficultés auxquelles il sera confronté à l’âge adulte, de stimuler son imaginaire.

Dominique Torres-Gobert, psychiatre, explique que « Ne plus croire au Père Noël, c’est en effet ne plus prendre ses désirs pour des réalités, (…) c’est grandir ! ». Mais croire au Père Noël … c’est aussi croire en ses rêves !  :-) 

 

 

Maryse Damiens

E comme enfants

 

Pour lire avec votre enfant

Quand je serai grand, je serai le Père Noël Grégoire Solotareff Editions Ecole des Loisirs

Le vrai Père Noël, c’est moi ! Ingrid Ostheeren-Christa Unzner Editions Nord-Sud

Sacré Père Noël Raymond Briggs – Editions Grasset Jeunesse

 

Pour aller plus loin sur Internet

Ces parents anti-père Noël Psychologies

Faut-il faire croire aux enfants que le Père Noël existe ? Magicmaman

Croire au Père Noël Naitre et Grandir

Le père Noël : l’importance de la fonction imaginative Educatout

Le père Noël selon Maria Montessori Alternative Montessori

 

Retrouvez également nos autres articles sur Noël sur notre site

Mon beau sapin de Noël d’où viens-tu ?

Noël chez maman … ou chez papa ?

Préparation des fêtes de Noël

12
décembre